“Ça existe depuis 40 ans !”, Fazette Bordage, créatrice de la première friche culturelle française

Au Confort Moderne, à Poitiers, la musicologue Fazette Bordage, également à l’origine de  Mains d’Œuvres à Saint-Ouen, revendique la création du premier lieu culturel hybride installé dans un entrepôt au milieu des années 1980. Et ce, bien avant le renouveau des friches culturelles à Paris…

Les friches culturelles, aux quatre coins de l’Ile-de-France, font fureur. La Halle PapinMains d’œuvres,la Station – Gare des mines, le Wonder… Ces lieux protéiformes se multiplient depuis quelques années et rivalisent d’inventivité pour penser l’espace urbain autrement. La culture et la convivialité sont au centre de ces projets citoyens, soutenus ou non, par les politiques publiques. Les friches sont d’ailleurs à l’honneur du pavillon français de la Biennale de l’architecture de Venise cet été avec l’exposition Lieux infinis, construire des bâtiments ou des lieux ? du collectif d’architectes Encore Heureux. A cette occasion, Fazette Bordage, musicologue de formation à l’origine de la première friche culturelle française, le Confort Moderne à Poitiers, inauguré officiellement en 1985, et de Mains d’Œuvres à Saint-Ouen, a participé à cette réflexion sur l’architecture urbaine et son rapport à la culture. Enthousiaste et optimiste, elle nous raconte le rôle de ces espaces utopiques dans la ville.

En savoir +